Et si Joseph était un homme impuissant ?

 

 

Lors d’une de mes interventions dans un groupe de jeunes catéchumènes pour aborder le thème sexualité et religion, l’un d’entre eux m’a posé une question étonnante : « Ne pensez-vous pas que Joseph était impuissant, raison pour laquelle Marie serait restée vierge ? ».

 

 

Rendez-vous les 3èmes mercredis du mois sur notre website pour la rubrique Sexualité et Religion de Juliette Buffat.

Médecin psychiatre psychothérapeute FMH, sexologue médiatique et thérapeute de couple, Dr Juliette Buffat est aussi prédicatrice dans l’Eglise Protestante Genevoise et engagée au sein du Conseil du Service Accompagnement et des Hôpitaux Universitaires de Genève.
Elle a créé l’Institut Suisse de Sexologie Clinique, après avoir coordonné le Certificat en Sexologie de l’Université de Genève, et anime régulièrement des Cafés Sexos (programme sur www.sexologieclinique.ch).
Chaque mois, elle partage son expérience médicale et religieuse en abordant une nouvelle thématique sexuelle en regard de la Bible. Vous pouvez lui envoyer vos questions et commentaires par courriel à juliette.buffat@bluewin.ch

 

 

Voici comment arriva la naissance de Jésus-Christ. Marie, sa mère, était fiancée à Joseph ; avant leur union, elle se trouva enceinte par le fait de l’Esprit Saint. Joseph, son mari, qui était juste et qui ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la répudier en secret. Comme il y pensait, l’ange du Seigneur lui apparut en rêve et dit : « Joseph, fils de David, n’aie pas peur de prendre chez toi Marie, ta femme, car l’enfant qu’elle a conçu vient de l’Esprit Saint ; elle mettra au monde un fils et tu l’appelleras du nom de Jésus, car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés ». Tout cela arriva afin que s’accomplisse ce que le Seigneur avait dit par l’entremise du prophète : « La vierge sera enceinte ; elle mettra au monde un fils et on l’appellera du nom d’Emmanuel, ce qui se traduit Dieu avec nous ». A son réveil, Joseph fit ce que l’ange du Seigneur lui avait ordonné et il prit sa femme Marie chez lui. Mais il n’eut pas de relations avec elle jusqu’à ce qu’elle eût mis au monde un fils, qu’il appela du nom de Jésus.
Matthieu 1, 18-25

 
Joseph est souvent représenté comme un homme déjà âgé, un bon artisan charpentier habile de ses mains, mais peu ambitieux et surtout trop gentil ou conciliant. Déjà marié une première fois, avec des enfants, veuf, on l’imagine triste et désemparé, quand il rencontre cette jeune Marie, pleine de grâce, vierge et ravissante. Comment ne pas succomber au charme et à la tentation de prendre une nouvelle épouse pour l’aider à élever ses enfants et rajeunir sa couche ? Mais le Saint Esprit va lui voler la politesse et l’engrosser avant même qu’il ait eu le temps de la connaître dans l’intimité et de l’épouser officiellement !

 
La question de ce jeune catéchumène m’a prise de court et résonné longtemps dans mon esprit. Combien d’hommes d’âge mûr affectés par des troubles de l’érection ai-je déjà reçus, après un divorce, une séparation ou un veuvage douloureux ? Qui ont engendré la peur de s’engager dans une nouvelle histoire de couple, la peur de l’échec, de retomber amoureux, de s’attacher, puis de souffrir encore. Les blessures du cœur sont profondes et mettent du temps à cicatriser. La tentation de se consoler ou de trouver du réconfort dans les bras d’une nouvelle compagne, le désir de sentir la flamme qui se rallume et d’échanger de la douceur et de la complicité peuvent pourtant contre-balancer ces angoisses. J’en ai vu d’autres envahis profondément perturbés par l’infidélité, la crainte de passer à l’acte et de commettre l’irréparable, par la tentation d’aller voir ailleurs ou submergés par l’attirance pour une autre. Ou encore fragilisés par des difficultés financières et professionnelles, une perte d’emploi, une situation de harcèlement ou d’épuisement, la mise sous pression et l’impression d’être dépassés ou menacés au travail ? Ces situations de vie, pas toujours prévisibles, éprouvent et déstabilisent même ceux en apparence les plus solides. Il faut savoir que toutes les situations relationnelles qui engendrent de fortes émotions et difficultés sont à risque de provoquer des problèmes sexuels masculins. Quand le cœur a ses raisons que la raison ne connaît pas. Quand les peurs prennent le dessus sur les envies. Quand les embûches que l’existence sème sur notre parcours de vie rendent plus sensibles et vulnérables…

 
Lorsqu’un homme consulte pour des pannes d’érection, même si elles n’apparaissent que de façon occasionnelle, il est convaincu que le problème est purement d’origine mécanique. Et tout surpris de découvrir que ce sont ses sentiments et émotions les plus intimes qui lui jouent ce vilain tour …! Car si cela fonctionne de nuit, au réveil, ou de temps en temps, c’est que la physiologie est encore en bon état. Et que ce sont les interférences du cœur et la fameuse anxiété de performance qui font dysfonctionner cet organe intime si précieux.

 
Heureusement, les sexologues disposent aujourd’hui, grâce aux progrès de la médecine sexuelle, de tout un arsenal de moyens thérapeutiques qui permettent aux hommes de pallier à leurs faiblesses inavouables. En 25 ans de pratique de la sexologie, j’ai vu tant de nouveautés se développer que je ne peux qu’encourager ceux qui souffrent d’aller consulter un spécialiste qui saura leur prescrire un remède leur permettant de retrouver la confiance en leur virilité. Quel que soit leur âge, l’état de leurs hormones ou de leurs artères. Car il n’y a pas de date de péremption en amour, comme nous l’a si bien montré le bon vieux Joseph.

 

 
Juliette Buffat,
Médecin psychiatre psychothérapeute FMH, sexologue médiatique et thérapeute de couple.

Sexualité et Religion | La VP septembre 2015